1 en ligne Accueil  
NeuroClub http://neuroclub.homeip.net
neuroclub
 

Anatomie des nerfs crâniens : généralités

INTRODUCTION :

L’exploration des nerfs crâniens fait partie intégrante de l’examen neurologique, c’est pourquoi la compréhension de leur anatomie, leur histologie et leur fonction est indispensable pour tout clinicien…Ce chapitre est consacré aux caractères généraux des nerfs crâniens. Je vous souhaite une bonne lecture.

GENERALITES
==> C’est quoi un nerf crânien ?

  • Les nerfs crâniens font partie du système nerveux périphérique : c'est-à-dire qu’ils permettent de relier les centres nerveux aux organes (périphérie), et ce en conduisant les informations dans les deux sens.
  • Comme tout nerf, un nerf crânien est formé d’axones qui s’étendent sur tout son trajet sans se diviser et sans s’unir avec les axones voisins.
Pour en faciliter la compréhension, les nerfs crâniens peuvent être comparés aux nerfs rachidiens, autre composante du système nerveux périphérique
 
 
SYSTEME NERVEUX PERIPHERIQUE
Comprend NERFS RACHIDIENS NERFS CRANIENS
Constitution Tous mixtes (contenant à la fois des fibres motrices et sensitives) +sensitifs ou
+moteurs ou
+mixtes
Naissance Chaque nerf a :
+ une racine postérieure : sensitive
+ une racine antérieure : motrice
Pas de racines motrices ou sensitives

Origine des

nerfs

Moteurs

M

O

E

L

L

E

+axones moteurs :

*somatiques : corne antérieure

*viscéraux : corne latérale

T

R

O

N

C

C

E

R

E

B

R

A

L

+axones moteurs :

*somatiques : noyaux moteurs

*viscéraux : noyaux viscéro-moteurs

Arrivée des

nerfs

Sensitifs

+axones sensitifs :

*sensibilité profonde et épicritique : cordons postérieurs

*sensibilité thermique et douloureuse : relais dans la corne postérieure

N.B : les corps cellulaires des axones sensitifs se trouvent  dans les ganglions rachidiens

+axones sensitifs :

*somatiques : noyaux sensitifs

*viscéraux : noyaux viscéro-sensitifs.

N.B : les corps cellulaires des axones sensitifs des nerfs crâniens se trouvent dans des ganglions sensitifs (homologues aux Gg. Rachidiens)

 

Cette comparaison reste cependant loin d’être aussi schématique…

 

==> Combien y-en a-t-il ?

Il existe douze paires de nerfs crâniens :

  • le nerf olfactif I
  • le nerf optique II
  • le nerf moteur oculaire commun III
  • le nerf pathétique IV
  • le nerf trijumeau V
  • le nerf oculomoteur externe VI
  • le nerf facial VII (et VII bis : intermédiaire de Wrisberg)
  • le nerf cochléo-vestibulaire VIII
  • le nerf glosso-pharyngien IX
  • le nerf vague ou pneumogastrique X
  • le nerf spinal XI
  • le nerf grand hypoglosse XII

Tous ces nerfs n’ont pas la même signification : en effet, seules les dix dernières paires crâniennes sont considérées comme étant des nerfs périphériques proprement dits, par opposition au nerf olfactif (filets nerveux issus de la muqueuse olfactive) et au nerf optique (prolongement du diencéphale).

 

==> Quelles sont les fonctions de ces nerfs ?

 

Nerf Type Fonction
1 Olfactif Sensoriel Odorat
2 Optique Sensoriel Vision
3 Oculomoteur commun Moteur Tout les muscles de l’œil sauf deux (Grand oblique et droit latéral)
4 Pathétique Moteur Un seul muscle de l’œil (M. Grand oblique)
5 Trijumeau

Mixte

(principalement sensitif, accessoirement moteur)

*Sensitif pour :

+la bouche,

+la face

+la moitié antérieure du scalp

*Moteur pour : les muscles masticateurs

6 Oculomoteur externe Moteur Un seul muscle de l’œil (M. droit externe)
7 Facial Mixte

*moteur pour : les muscles de la face

*sensibilité gustative des 2/3 ant. de la langue (nerf VII bis)

*parasympathique : certaines glandes au niveau de la tête

8 Auditif ou cochléo-vestibulaire Sensoriel

*audition (contingent cochléaire)

*équilibre (contingent vestibulaire)

9 Glosso-pharyngien Mixte

*sensibilité du pharynx et de la langue (1/3 post.)

*motricité d’un muscle du pharynx (stylopharyngien)

*parasympathique : glande parotide

10 Vague Mixte

*moteur pour les muscles du pharynx, du larynx et du voile du palais

*parasympathique et sensitif pour les structures thoraciques et abdominales.

11 Spinal Moteur

2 importants muscles du cou :

*M. sterno-cleïdo-mastoïdien

*M. trapèze

12 Grand Hypoglosse Moteur Tous les muscles de la langue.

==> Quel est le trajet de ces nerfs ?

Les nerfs crâniens suivent un trajet qui permet de les diviser en 3 portions :

  • la portion d’origine ou de terminaison à l’intérieur du tronc cérébral.
  • la portion intra-dure-mérienne des nerfs crâniens.
  • la portion extra-crânienne du système nerveux périphérique.

a/ La portion à l’intérieur du tronc cérébral :

*A l’exception du nerf olfactif et du nerf optique, les autres nerfs crâniens prennent naissance ou se terminent dans le tronc cérébral, et ce au niveau des noyaux :

+les axones moteurs naissent au niveau des noyaux ;

+les axones sensitifs s’y terminent.

*les noyaux des nerfs crâniens sont étagés sur toute la hauteur du tronc cérébral en formant 4 groupes :

+les noyaux efférents somatiques (= noyaux somato-moteurs)

-innervent des muscles striés ;

-2 colonnes :

/ Colonne dorsale : Les noyaux correspondant aux muscles d’origine somitique : près de la ligne médiane

                                      # Dans le mésencéphale : noyaux du III et du IV

# Dans la protubérance : noyaux du VI

# Dans le bulbe : noyau du XII

/ Colonne ventrale : Les noyaux destinés à l’innervation des muscles branchiaux: plus latéralement

# Dans la protubérance : noyau masticateur (V moteur) et noyau du facial (VII) ;

# Dans le bulbe : noyau ambigu : IX, X, XI interne

# Dans la moelle : noyau du spinal externe (noyau laryngé)

-chacun de ces noyaux efférents reçoit les fibres du faisceau géniculé, et qui croisent la ligne médiane à l’exception de celles destinées au noyau du pathétique.

+les noyaux efférents viscéraux (= noyaux viscéro-moteurs)

-contrôlent des muscles, des vaisseaux et des glandes.

-ils sont au voisinage immédiat des noyaux moteurs somatiques.

-noyaux :

# Dans le mésencéphale : noyau d’Edinger-Westphall = noyau pupillaire (III)

# Dans la protubérance : noyau muco-lacrymo-nasal (VII), noyau salivaire supérieur (VII : corde du tympan)

# Dans le bulbe : noyau salivaire inférieur (IX), noyau dorsal du pneumogastrique = noyau cardio-pneumo-entérique (X)

+les noyaux afférents somatiques (= noyaux somato-sensitifs)

-situés plus latéralement ;

-ils forment trois colonnes ;

-c’est à leur niveau que se terminent les fibres afférentes des nerfs sensitifs et sensoriels, ayant déjà pénétré le tronc cérébral (par le sillon collatéral postérieur du bulbe et le sillon bulbo-protubérantiel) :

/somatiques générales

*sensibilité extéroceptive :

-cutanée :

#sensibilité thermo-algésique : noyau bulbo-protubérantiel du V = noyau de la racine descendante du V

#sensibilité tactile discriminative : noyau principal du V (pontique)

-muqueuse (du larynx, pharynx et base de la langue) : noyau du faisceau solitaire du X

* sensibilité proprioceptive de la face : noyau mésencéphalique du V

/somatiques spéciales d’origine cochléo-vestibulaire : plusieurs noyaux (3 noyaux vestibulaires et 2 noyaux cochléaires) situés à la jonction bulbo-protubérantielle et formant une colonne à part.

+les noyaux afférents viscéraux (=noyaux viscéro-sensitifs)

-situés immédiatement en dehors du sulcus limitans

-une colonne : le noyau solitaire recevant les fibres afférentes :

/viscérales générales : fibres du VII, du IX  et du X

/viscérales spéciales gustatives : VII bis (corde du tympan) et IX. 

D’autres noyaux viscéro-sensitifs sont au voisinage du faisceau solitaire. Ce sont le noyau sensitif dorsal et le noyau rond, qui reçoivent les fibres végétatives centripètes annexées au IX et au X.

Nerfs_craniens

Légende :

SSG : fibres véhiculant la sensibilité somatique générale

SSS : fibres véhiculant la sensibilité somatique spéciale

SVG : fibres véhiculant la sensibilité viscérale générale

SVS : fibres véhiculant la sensibilité viscérale spéciale

MSG : fibres véhiculant la motricité somatique générale

MVG : fibres véhiculant la motricité viscérale générale

MVS : fibres véhiculant la motricité viscérale spéciale

Notons enfin qu’il existe, outre ces noyaux, des voies longitudinales d’association dont l’ensemble constitue la bandelette longitudinale postérieure. Elle s’étale sur toute la hauteur du tronc cérébral.

b/ la portion intra-dure-mérienne des nerfs crâniens :

*les nerfs crâniens n’ont pas de disposition schématique.

*grossièrement, les nerfs crâniens sont :

+purement moteurs ou

+purement sensitifs ou

+mixtes : racine sensitive et racine motrice.

*l’émergence de tout ces nerfs se fait à la partie antérieure ou antéro-latérale du tronc cérébral, sauf pour le nerf pathétique (IV) dont l’émergence est postérieure (notons que nerf I et II sont exclus, puisqu’ils ne sont pas à proprement dit des nerfs).

*ces nerfs traversent la cavité crânienne suivant un trajet variable avant d’émerger par les différents trous de la base du crâne.

c/ la portion extra-crânienne des nerfs crâniens :

Chacun des nerfs représente une entité à part, et peut être individualisé. Le trajet est variable.


Accueil > NeuroAnatomie > Anatomie des nerfs crâniens : généralités
  Nombre de visiteurs : 
Pour toute information ou suggestion : Contactez le webmaster