1 en ligne Accueil  
NeuroClub http://neuroclub.homeip.net
neuroclub
 

Liquide céphalo-rachidien (LCR)

  • Le LCR est un liquide qui assure qui assure un rôle nutritif pour le névraxe. Il sert aussi de moyen de transport pour les neuromédiateurs, les enzymes…
  • Etant incompressible, il forme une sorte de socle protecteur intra et extra névraxique pour le système nerveux.

Caractères :

  • Liquide clair, eau de roche, contenant mois de 1 élément cellulaire lymphocytaire par mm3.
  • Sur le plan chimique, il contient :
    • Des protéines (moins de 0,50 g/l).
    • Du glucose (moitié du taux sanguin circulant)
    • Des sels sous forme de chlorure surtout (7,35 g/l)
  • Il contient aussi des neuromédiateurs, des enzymes…
  • Les cavités ventriculaires renferment environ 25 à 30 ml de LCR ; le LCR extra-ventriculaire (dans le compartiment sous-arachnoïdien) est évalué à 100-110 ml environ.
  • La production du LCR est d’environ 750ml/24h ce qui implique une résorption importante chaque jour puisque le LCR est renouvelé environ 5 à 6 fois par 24h

Origine :

  • Le LCR est produit au niveau :
    • De la paroi épendymaire qui tapisse les cavités ventriculaires.
    • Des plexus choroïdes des ventricules ; il existe des plexus au niveau des ventricules latéraux, du V3 et du V4.
      • Le plexus choroïde correspond à une zone particulière où les vaisseaux, sous forme de peletons, sont compris entre le revêtement épendymaire, d’une part, la dure-mère d’autre part ; ils forment un relief bien visible dans la cavité ventriculaire.
Origine du LCR VL : Ventricules latéraux
V3 : 3ème ventricule
V4 : 4ème ventricule
1 - Plexus choro´de
2 - Toile chro´dienne
3 - Pie-mère
4 - Revêtement épendymaire
5 - Tissu cérébral

Circulation :

  • Le LCR produit va descendre par gravité des ventricules latéraux dans le V3 et, de là, dans le V4. Les pulsations transmises à l’encéphale, lors des systoles, jouent également un rôle dans la mobilisation de cette masse liquidienne.
  • Dans le V4, le LCR va s’échapper soit par le trou de Magendi, soit par les orifices latéraux de Luschka.
  • Il devient donc extra-cérébral et se répand dans les espaces sous-arachnoïdiens péri-névraxiques.
  • Les études isotopiques, en particulier, ont montré que le LCR descendait ainsi le long de la moelle puis remontait dans les espaces arachnoïdiens péri-encéphaliques et venait enfin à la surface des hémisphères le long du sinus sagittal supérieur.
Circulation du LCR 1-Grande citerne du cervelet
2-Citerne ambiante
3-Citerne ponto-pédonculaire
4-Citerne opto-chiasmatique

Résorption :

  • Le LCR est résorbé en 3 endroits :
    • Au niveau de la paroi épendymaire. De la même façon que l’épendyme peut produire du LCR, elle peut le résorber. Mais cela n’est pas une voir majeure de résorption, sauf conditions pathologiques.
    • Au niveau des nerfs crâniens et rachidiens. A la sortie des nerfs crâniens et rachidiens, les lymphatiques, qui sont à la périphérie, pompent du LCR.
    • Au niveau des granulations de Pacchioni :
      • La granulation de Pacchioni est une sorte de turgescence des l’arachnoïde qui perfore la dure-mère et pénètre soit dans un sinus veineux, soit dans l’os voisin près du diploë.

Applications cliniques :

  • Le LCR est prélevé par ponction à l’étage lombaire du rachis ou par ponction intra ventriculaire.
  • On peut aussi mesurer sa pression, qui est normalement de 10 à 12 cm d’eau en position couchée, et vérifier sa bonne circulation par la méthode Quekenstedt-stookey (pression sur les veines jugulaires).
  • On peut y injecter des produits opaques aux rayons X ou de l’air, ce qui permet de visualiser les espaces péri-névraxiques et intra ventriculaires.
  • En cas de blocage de la circulation du LCR, se produit une hydrocéphalie (augmentation du volume ventriculaire avec augmentation des pressions).

Accueil > NeuroPhysiologie > LCR : composition et circulation
  Nombre de visiteurs : 
Pour toute information ou suggestion : Contactez le webmaster